Comment convertir ses photos en CMJN ?

Publié le : 20 octobre 20213 mins de lecture

Pour les appareils photo numériques, les smartphones et les autres appareils mobiles, le format d’image est le RGB JPEG où RGB signifie rouge vert bleu. Si vous voulez utiliser une image JPEG pour une publication imprimée, vous devez le convertir dans un format CMJN.

Convertir le format d’image !

Pour une publication imprimée, il faut utiliser une image en CMJN ce qui signifie cyan magenta jaune et noir. Chacune de ces couleurs est disposée séparément dans l’imprimante pour former une couleur composite. Mais avant tout cela, il faut convertir cette image. Il faudra alors ouvrir le logiciel Adobe Photoshop et aller dans « fichier » dans la barre de menu. Ensuite, il faut parcourir les dossiers de l’ordinateur pour sélectionner l’image JPEG. Appuyez ensuite sur « image » dans le menu et cliquez sur « mode ». Sélectionnez maintenant « CMJN » et enregistrez le nouveau fichier dans un dossier de votre choix et la conversion est terminée.

Les avantages du CMJN !

Le format CMJN est un standard utilisé pour l’impression. Il sert notamment à convertir les couleurs que vous avez faites lors de votre création graphique sur logiciel pour pouvoir les reconstituer le mieux possible sur papier. Le plus lors de l’utilisation du CMJN c’est que les couleurs que vous avez définies sur votre logiciel seront précisément reproduites sur papier. En effet, si vous imprimez une image en RVB, la nuance que vous avez observée dans votre écran ne sera pas la même que la nuances que vous trouverez une fois l’impression terminée. Cela se remarque souvent dans l’éclat des couleurs à l’écran et des couleurs plus délavées et ternes une fois sur papier.

Les inconvénients du CMJN !

L’utilisation du CMJN peut être parfois très lente, car il existe un procédé appelé impression par sublimation. Cela s’applique pour une impression sur des bannières, des drapeaux ou des sacs, ce qui peut rendre aussi l’opération assez coûteuse. Il existe également un problème de production qui se manifeste au niveau des matériaux. En effet, il est très fréquent d’avoir un pli ou un froissement sur le tissu pendant le processus d’impression. Cela signifie que l’opération doit être répétée avec de nouveaux matériaux, ce qui peut être contre-productif, car le coût de la main-d’œuvre augmentera dans une certaine mesure. Ces inconvénients ont disparu ces derniers temps grâce aux nouvelles technologies et aux matériaux beaucoup plus grands et plus efficaces, mais aussi plus chers.

Plan du site